La fête de solidarité

Communiqué de presse 18.docx Communiqué de presse 18.docx
Size : 147.069 Kb
Type : docx
Promenade potagère.docx Promenade potagère.docx
Size : 155.106 Kb
Type : docx
Potagers XL en danger
à la télé et en radio

Les potagistes sur RTBF - En quête de sens
Dimanche 1 décembre 2013

Il était une foi : humaniser la ville

Clickez ici
article19mars.1.jpg article19mars.1.jpg
Size : 1706.534 Kb
Type : jpg
article20mars.jpg article20mars.jpg
Size : 192.289 Kb
Type : jpg


La Dernière Heure 2013

To BE ERNOTTE TO BE

(21/01/2013)

Qu’il neige, qu’il vente ou qu’il pleuve, un comité se bat pour défendre les 3,5 ha des potagers Boondael-Ernotte

IXELLES Une quinzaine de personnes du comité Potagers XL en danger se sont réunies hier, bravant le froid et la neige, pour profiter d’un coin de verdure qu’ils entendent protéger, entre la chée de Boitsfort et la rue Ernotte à Ixelles.

À deux pas de la gare de Boondael, s’étendent 3,5 ha de potagers collectifs et de bois. Un endroit unique en pleine ville qui est menacé par la construction de logements. En effet, la commune projette de vendre le terrain à un promoteur privé.

“C’est un espace éducatif pour les enfants, une occupation pour les personnes âgées, un moyen de subsistance pour les locataires sociaux et une réserve pour la biodiversité. Ce lieu est bien plus qu’un potager, c’est un espace multiculturel de rencontres” , fait valoir Ulrike Weissenbacher, du comité. Dès lors, le comité Potagers XL en danger a récolté près de 3.000 signatures pour préserver son coin paradis. “On sent que depuis un certain temps, la commune est plus à l’écoute de nos revendications.”

Fort de ce constat, le comité à décidé de proposer un projet alternatif. Seule la partie boisée du terrain serait lotie et les potagers ne seraient pas enclavés comme dans le projet initial. “On va aussi proposer une ferme pédagogique, un centre culturel et un restaurant social”, ajoute Ulrike Weissenbacher.

“Ce serait chouette si ce projet pouvait être vraiment concerté avec les habitants”.

Ainsi, le comité rencontrera l’échevine de l’Urbanisme, Nathalie Gilson (MR) pour présenter leur projet alternatif et leur slogan To be Ernotte to be à la fin du mois.

En attendant, il était prévu hier de ramasser collectivement les déchets sur le site. Une entreprise difficile vu la couche épaisse de neige qui recouvrait les alentours.

N. G.

© La Dernière Heure 2013


Interview radio RTBF1 et Radio Vivacité
Cette interview passera régulièrement
le matin sur la radio RTBF1 et Vivacité
peut être avec d'autres reportages sur ce sujet

Qui a dit que l'été serait calme aux potagers Ernotte?
- Interview radio RTBF1 et Radio Vivacité sur la lutte pour conserver les potagers comme biens collectifs, les enjeux communaux et régionaux, le droit à la ville, l'enjeu démocratique, nos objectifs de garder cet bel espace naturel qui est le patrimoine ouvrier et mémoire populaire comme site historique à Ixelles.


RTL-TVI : Images à l’appui
Diffusé le 2 Juillet 2012
Pour suivre les derniers développements cliquez ici

RTL
Diffusé le 02 janvier 2012
Ixelles : potagers urbains menacés
sera suivi en avril/mai

cliquez ici


Vivacité
Reportage diffusé le 29 juin 2011
Une fois le lien ouvert, avec la souris, faire glisser la ligne verte au 263

cliquez ici


Potagers en danger à Ixelles
cliquez ici vidéo en francais
Des riverains se mobilisent pour sauver des potagers,
près de la rue Ernotte (entre Ixelles et Boitsfort) menacés
par un PPAS (plan particulier d’affectation du sol). Le projet
est à l'enquête publique. Il prévoit la construction de
logements privés, dont une partie sera éventuellement
financée par un partenariat avec la Commune.
Télé Bruxelles 14.06.2011

Volkstuintjes in Elsene bedreigd
clic
hier video in vlaams
De gemeente Elsene heeft andere plannen met het stuk
grond waar de volkstuintjes op liggen.
TVBrussel 14.06.2011

 

Bildschirmfoto 2011-07-01 um 17.13.33.png Bildschirmfoto 2011-07-01 um 17.13.33.png
Size : 1092.41 Kb
Type : png
Dans les journaux

Le Soir (cliquez ici)

Le potager, terreau social à sauver
BORLOO,JEAN-PIERRE
Page 21, jeudi 30 juin 2011

Ixelles un plan de réaffectation du sol inquiète les riverains du quartier Ernotte

Pancartes, calicots, paniers de légumes, chapeaux de paille et même un épouvantail, trônaient mercredi à la maison communale d’Ixelles. Les habitants du quartier Ernotte, à la limite de Watermael-Boitsfort, étaient nombreux pour plaider la cause de leurs potagers, menacés de disparition.

Un combat d’arrière-garde, teinté de tendre nostalgie ? Un refus du modernisme ? A les entendre, les vertus des potagers sont variées. « To be Ernotte to be ? » arbore une pancarte. Les riverains font de cet espace menacé pratiquement une question de survie.

« Il y a une quarantaine de potagers et une vingtaine d’espaces collectifs, explique Ulrike Weissenbacher. L’endroit n’est pas seulement fréquenté par des riverains, mais aussi par des personnes qui traversent Ixelles, et même des écoles. Les potagers jouent un rôle social dans le quartier, avec d’intéressantes rencontres entre des retraités et des jeunes. Ils se croisent, se parlent, et des liens se tissent tout naturellement. »

Ces espaces sauvages réappropriés sont, en fait, menacés par la commune qui lance un Plan particulier d’affectation du sol (PPAS) pour le terrain situé entre la rue Louis Ernotte, la chaussée de Boitsfort et la rue des Merisiers. L’idée de la commune est de calibrer le logement à ériger dans cet espace, qualifié de quartier durable. Le maximum serait d’un immeuble de 7 niveaux au coin Ernotte-Boitsfort, trois rangées de logements et le maintien de constructions existantes, dans un cadre de verdure. Où des potagers nouveaux pourraient être créés.

Le projet ne vise donc pas à bétonner le quartier. Mais, pour les riverains, ce nouveau chantier à venir ne peut être dissocié de l’autre, juste en face. De nombreux potagers existaient également le long de la chaussée de Boitsfort. Ils ont été remplacés par 234 logements sociaux et 82 logements moyens. Pour répondre à une réelle demande de logements à bas prix à Ixelles.

« Le quartier va déjà devoir accueillir 1.000 nouveaux habitants avec ces constructions, poursuit Ulrike Weissenbacher. Nous n’avons vraiment pas besoin d’une autre déstabilisation du quartier. C’est trop lourd à absorber. »

Philippe Graton est photographe (1). Il se souvient des reportages réalisés autour des anciens potagers. Et de l’émoi que ses photos avaient suscité. C’est un rapport à la terre, à la vie, une redécouverte des saveurs qui interpelle de nombreuses personnes, explique-t-il.

En commission de concertation, les riverains sont venus exposer leurs réticences par rapport à la modification de l’affectation du sol. La commission rendra ensuite son avis sur les gabarits autorisés, dans une zone… dévolue au logement résidentiel. (1) www.keopsphotographs.com


La Libre.be (cliquez ici)
Cinquante potagers en danger

N.G.

Mis en ligne le 15/06/2011

Ils sont menacés par un projet de logements, rue Ernotte. Les riverains
se mobilisent..

On a déjà éradiqué une grande partie des potagers pour construire 320 logements. Cela a été vécu par une bonne partie des habitants comme
une catastrophe personnelle. Je n’ai pas envie que cela se reproduise"
, explique Ulricke Weissenbacher du comité potager XL en danger.

D’où une grande mobilisation pour sauver les potagers collectifs, près
de la rue Louis Ernotte, entre Ixelles et Boitsfort. Dans cette enclave
de verdure, le long de la voie ferrée, quelque 80 personnes cultivent
une quarantaine de potagers. Et depuis peu une parcelle de dix jardins
collectifs financés par la Fondation Roi Baudoin a été créée. Elle est
cultivée par les habitants des logements sociaux tout proches. "Il y a beaucoup de pommes de terre pour les frites (rires) mais aussi des haricots, des brocolis, des artichauts, des fleurs pour les ruches à proximités, etc.", détaille Ulricke Weissenbacher.

Aujourd’hui, ce petit paradis maraîcher est en péril. En effet, un PPAS
(plan particulier d’affectation du sol) communal risque bien de signer
la mort des potagers. Le projet, actuellement soumis à enquête
publique, prévoit pour l’essentiel du logement privé dont une partie
sera éventuellement financée par un partenariat avec la commune.
Il est prévu de garder dans le projet une zone "naturelle" mais qui
ne correspondra pas aux potagers existants qui seront lotis.

Pour de nombreux riverains, c’en est trop, surtout après la destruction récente d’une série de potagers voisins de la Chaussée de Boondael.
"Ce n’est pas seulement du jardinage, c’est un échange entre personnes
de tous groupes d’âge et de toutes classes sociales. C’est bien souvent aussi un apport économique indispensable pour bon nombre de pensionnés", insiste Ulricke Weissenbacher.

Une pétition en ligne a d’ores et déjà rassemblé plus de 1000 signatures
en attendant la commission de concertation du 29 juin prochain.

 

Le Soir (cliquez ici)

Des logements à la place des potagers

LHUILLIER,VANESSA
Page 20
Jeudi 16 juin 2011

Ixelles Nouveau projet à Ernotte

Le quartier Ernotte est de nouveau en émoi. Alors que les 234
logements sociaux et 82 logements moyens régionaux sont presque terminés, Ixelles élabore un PPAS (plan particulier d’affectation du sol)
pour la zone située entre la rue Louis Ernotte et la chaussée de
Boitsfort. Actuellement, 80 personnes y cultivent légumes et fruits.
Elles s’inquiètent pour l’avenir de leurs potagers.

Le PPAS doit baliser ce qu’il sera possible de construire dans cet îlot.
La commune aimerait y voir du logement moyen privé ainsi que
quelques commerces et des services. « Le PPAS définit les gabarits
et ce que nous allons pouvoir faire de ce terrain,
précise Willy
Decourty (PS), bourgmestre d’Ixelles. Nous envisageons des
immeubles de 7 étages mais nous n’avons pas de projets précis
en tête. Par contre, il ne faut pas se leurrer. Il s’agit d’un terrain
à bâtir et nous manquons de logements. Cependant, cela ne veut
pas dire que les immeubles seront construits rapidement. Nous
n’en sommes qu’au stade de l’enquête publique pour l’élaboration
du PPAS. Avant de voir s’installer des familles, les choux auront le
temps de
pousser. »

Les exploitants des potagers font circuler une pétition qui a déjà
recueilli 1.000 signatures. Quant à Watermael-Boitsfort, commune limitrophe, elle juge les gabarits trop importants et craint une
densité élevée. Elle a déjà adressé ses remarques à Ixelles. La
commission de concertation se déroulera le 29 juin.

...Quel commentaire cynic, Monsieur le Bourgmestre...

Sp.a Watermaal Boosvorde
Volkstuintjes Ernotte bedreigd...
  (clic  hier)

21/06/2011

De gemeente Elsene heeft nu ook plannen om haar grondstukken aan de
overkant van de Bosvoordse steenweg, langs de Ernottestraat te laten
bebouwen. Daardoor worden opnieuw volkstuintjes bedreigd.


DH.be (cliquez ici)
Cinquante potagers en danger

(15/06/2011)

Fruits et légumes menacés par des toits, rue Ernotte. Les riverains se mobilisent

IXELLES “On a déjà éradiqué une grande partie des potagers pour construire 320 logements. Cela a été vécu par une bonne partie des habitants comme une catastrophe personnelle. Je n’ai pas envie que
cela se reproduise”
, explique Ulricke Weissenbacher, du comité potager
XL en danger.

D’où une grande mobilisation pour sauver les potagers collectifs, près de
la rue Louis Ernotte, entre Ixelles et Boitsfort. Dans cette enclave de verdure, le long de la voie ferrée, quelque 80 personnes cultivent une quarantaine de potagers. Et depuis peu, une parcelle de dix jardins collectifs financés par la Fondation Roi Baudoin a été créée. Elle est
cultivée par les habitants des logements sociaux tout proches.

“Il y a beaucoup de pommes de terre pour les frites (rires) mais aussi
des haricots, des brocolis, des artichauts, des fleurs pour les ruches à proximités, etc.”
, détaille Ulricke Weissenbacher.

Aujourd’hui, ce petit paradis maraîcher est en péril. En effet, un PPAS
(plan particulier d’affectation du sol) communal risque bien de signer
la mort des potagers. Le projet, actuellement soumis à enquête
publique, prévoit pour l’essentiel du logement privé dont une partie
sera éventuellement financée par un partenariat avec la commune.
Il est prévu de garder dans le projet une zone “naturelle” mais qui ne correspondra pas aux potagers existants, qui seront lotis.

Pour de nombreux riverains, c’en est trop, surtout après la destruction récente d’une série de potagers voisins de la chaussée de Boondael.
“Ce n’est pas seulement du jardinage. C’est un échange entre
personnes de tous groupes d’âge et de toutes classes sociales. C’est
bien souvent aussi un apport économique indispensable pour bon
nombre de pensionnés”, insiste Ulricke Weissenbacher.

Une pétition en ligne a d’ores et déjà rassemblé plus de 1.000
signatures en attendant la commission de concertation du 29 juin.

Nathan Gonze

© La Dernière Heure 2011 

Nieuwsblad.be (clic  hier)

Bouwproject bedreigt volkstuintjes ElseneInwoners verzamelen ruim 1.500 handtekeningen tegen bouwplannen

vrijdag 17 juni 2011

Auteur: Bart Biesemans

Tuinders Christian Schlosser (62), Nadia El Ghrich en kattenverzorgster Agnes Cooper (74) verzetten zich tegen het verdwijnen van hun tuintjes.dbb
© Bart Biesemans

ELSENE - De gemeente Elsene heeft de procedure in gang gezet om een
woonblok te bouwen in de Louis Ernottestraat. Dat is tegen de zin veel
bewoners, want die hebben daar al jaren volkstuintjes. 'De gemeente laat
geld voorgaan op groen', klinkt het protest.

Alles over

Elsene

Op een perceel tussen de Louis Ernottestraat en de Bosvoordsesteenweg
liggen een veertigtal moestuinen en een recent aangelegde collectieve
stadstuin. De grond is eigendom van de gemeente Elsene en die is onlangs
een openbaar onderzoek gestart om er een woonblok te plaatsen. Daarbij
zou de grond verkocht worden ofwel bebouwd worden in een publiekprivate samenwerking.

De gebruikers van de volkstuintjes, zo'n tachtig buurtbewoners, zijn hevig
gekant tegen de plannen en verzamelden in enkele weken tijd 1.500 handtekeningen om hun protest kracht bij te zetten. De petitie werd
woensdag overhandigd aan het gemeentebestuur.

Stadstuin

'We gaan ons dus niet zomaar laten wegjagen', vertelt Nadia El Ghrich, die
twee maanden geleden nog de collectieve stadstuin aanlegde. 'Aan die tuin werken uitsluitend buurtbewoners mee en die steken daar hart en ziel in.
We kregen zelfs geld van de Koning Boudewijnstichting, omdat die het zo'n
goed initiatief vindt. En dan zouden we van de gemeente moeten vertrekken, terwijl ze elders geld investeert in andere duurzame projecten. Ik vind het hypocriet.'

Agnes Cooper (74) komt al langer in de tuintjes. Zij verzorgt er al jaren wilde katten. 'Het is een fantastische plek, waar je nog bomen en insecten kan ontdekken. Dat de gemeente ons hier wil wegkrijgen, is voor mij onbegrijpelijk.
Er zijn zo veel leegstaande gebouwen die ze zou kunnen renoveren. Maar dat brengt minder op natuurlijk.'

De tuinders zijn het erover eens dat ze opgeofferd worden om de
gemeentekas te spijzen. 'Het geld gaat voor op de sociale en economische
rol van de tuintjes', klinkt het.

Woonzone

Volgens schepen van Stedenbouw Nathalie Gilson (MR) ligt de schuld bij het gewest. 'Het gebied staat nu eenmaal ingekleurd als woonzone in het
bijzonder bestemmingsplan van het gewest. Vroeg of laat zullen er dus
woningen komen', argumenteert ze.

Aan de overkant van de Bosvoordsesteenweg zijn de gevolgen al zichtbaar.
Daar is een groot woonblok verrezen op de plek waar twee jaar geleden nog
een grotere moestuin was. Gilson legt de petitie binnenkort voor aan het
Elsense gemeentebestuur. Op 29juni wordt het dossier besproken in een overlegcommissie.

Interpellation ecrite 07_11_2011.doc Interpellation ecrite 07_11_2011.doc
Size : 72 Kb
Type : doc
Interpellation orale 07_11_2011.doc Interpellation orale 07_11_2011.doc
Size : 84 Kb
Type : doc
POTAGER communique de presse.doc POTAGER communique de presse.doc
Size : 60 Kb
Type : doc
logo fin 01.png logo fin 01.png
Size : 28.058 Kb
Type : png
potagersendanger affiche.jpg potagersendanger affiche.jpg
Size : 161.614 Kb
Type : jpg
Affiche Journee portes ouvertes.JPG Affiche Journee portes ouvertes.JPG
Size : 1900.426 Kb
Type : JPG


Autres Articles

Eco-nature.over-blog.com
Soutenez notre opération "To be Ernotte to be" et mobilisez-vous contre la destruction des derniers potagers à Ixelles/Boondael !

Que faire be
Potagers en danger ! le 13.06.2011 | à partir de 15h | concert: 20h

Watermael Centre » Potagers ouverts
Visite des potagers de Boitsfort situés entre la gare de Boondael et la rue Louis Ernotte.

La Gazette de Bruxelles
Potagers en danger à Boondael
18 Janvier 2011, Vinz Otesanek

Instantanés Web - Ces potagers enterrés
Article & vidéo repris de Télé Bruxelles

Des potagers sur papier glacé
Article repris de L'avenir.net

Mort d'un potager dit "ouvrier" à Ernotte-Boondael
Article repris de la Libre Belgique

En souvenir des potagers.
Article repris de la DH: Ixelles, Le photographe Philippe Graton expose sur les grilles du chantier

 
 
Make a Free Website with Yola.