Un documentaire de Pascal Haass sur un potager menacé de déstruction     
Un véritable combat, mais aussi un
dévouement et énormement de génerosité Facebook: Les Potagistes, pascal.haass.7    


Pascal Haas et Nathalie Dury sur Télé Brussels
Le Mag de la Redac

Clickez ici


A la sortie du cinéma aventure avec les potagistes.

Dimanche 6/10/2013 Projection débat à 17h30 au cinéma Aventure Cinema organisé par Quinoa et la rencontre des continents. Plus d'infos à venir.

Au cœur de Bruxelles, le potager Ernotte est un écrin de nature où poussent des fruits et des légumes savoureux. C’est un lieu de passage, de fête et d’échanges multiculturels qui a la particularité de rassembler régulièrement les habitants du quartier, les personnes âgées et les enfants venus des écoles voisines. Le jour où le potager est menacé de destruction par la ville, les « potagistes » décident de lutter face à une décision communale arbitraire.

Pascal Haass, un cinéaste habitant le quartier, rencontre alors Ulrike, Stefano et une vingtaine d’autres potagistes qui s’impliquent dans le but de faire entendre leur voix. Tour à tour drôle et émouvant, ce film se veut le reflet d’un questionnement plus profond sur la société de demain. Quelle place veut-on laisser aux espaces naturels et aux initiatives citoyennes ?

A partir du 25 septembre au cinéma Aventure

UN DOCUMENTAIRE DE PASCAL HAASS SUR UN POTAGER MENACÉ DE DESTRUCTION
14 JANVIER 2013

Chers amis, coproducteurs et supporters des potagistes,

Je vous souhaite une année 2013 pleine de réussite et de passionnants projets.

Faire ce film est, pour moi, une première aventure déterminante, par ses rencontres pleines d’enthousiasme et de sincérité, des gens qui se sont livrés et qui ont donné sans compter pendant plus d’un an.

Nous avons lancé un appel à la coproduction il y a 3 semaines. Les citoyens répondent positivement depuis. Il n’y a pas de mot pour exprimer ma gratitude envers ce geste fort que vous posez aujourd’hui. En vous impliquant dans ce film, il est le reflet de ce qu’est l’aventure des potagistes : un véritable combat, mais aussi un dévouement et énormément de générosité.

Nous avons fait un premier bout de chemin dans ce financement participatif et nous ne pouvons pas imaginer ne pas atteindre notre objectif. C’est pourquoi je vous demande encore de partager notre actualité et l’appel à la coproduction à vos familles et amis. C’est ensemble que nous arriverons à faire entendre nos voix.

Merci à tous

Pascal


Dear Friends, Co-Producers, Supporters,

First of all please accept my warmest wishes for a successful new year filled with exciting projects.

I thoroughly enjoyed producing this film about the « Potagistes » as it gave me the opportunity to meet a lot of people and I most valued their enthusiasm, their sincerity, their dedication, their countless involvement since we started working together on this project in Spring 2011.

Three weeks ago we launched a web tender to finance the co-production of this film. It was a challenge but we received so far a lot of positive feedback and we are highly grateful to each and everyone. By getting involved into this project, you are taking an active part to a real citizen engagement to save the Ernotte Kitchen Garden, a unique natural setting to grow vegetables and fruits, that is currently threatened by the muncipality.

But this was a first step in this funding participation and there is still a long way to go to reach our objective. Please keep sharing our activities with your family, your friends, your neighbours, your colleagues, your followers and try to convince them to become co-producers of this project. We need to act together in order to get our voice heard and preserve the very few natural areas that still exist in the heart of Brussels.

Thank you
Pascal

Projet de film Pascal Haass

Il y a un peu moins d'un an, le potager s'est fait connaître du monde extérieur par une journée porte ouverte, pour sensibiliser les gens à sa destruction. En septembre 2011, j'ai pris contact avec ses occupants pour leur proposer de faire un film. Et depuis, je suis l'évolution de la situation.

Il s'agit de faire un film militant, mais aussi de laisser une trace d'une lutte très locale. Il s'agit ici d'un questionnement sur les limites: qu’est-ce qui est révoltant ou acceptable ? Que peut-on supporter et jusqu'où ?

Il s'agit aussi de questionner le lien à la terre et la nature, qui renvoie inévitablement à des questions plus universelles sur la place de l’individu dans la société. Quel est son rôle, son champ et ses possibilités d’actions ? Aujourd’hui, dans les démocraties, il y a de plus en plus d’agressions environnementales et de pressions sur le population. Les espaces de libertés urbains sont de plus en plus réduits au nom de l’augmentation de la population, alors que des milliers de bâtiments sont vides. Un exemple fort : sur les 320 logements ouverts sur l’ancien grand potager (depuis 2 mois), une dizaine d'habitations seulement sont occupées !

C’est face à ces questions qu’en compagnie des potagistes je veux confronter le monde politique communal, qui est resté muet jusqu’à présent. Ce film dénonce une orientation du monde moderne dramatique : celle du profit au détriment du bien-être.

Quand le dernier arbre sera abattu, la dernière rivière asséchée, le dernier poisson pêché, l'homme s'apercevra que l'argent n'est pas comestible.
Proverbe indien

Dimanche 6 octobre 2013, projection du film, au cinéma aventure, suivi d'un débat.
LES ESPACES NATURELS DANS LA VILLE, UN ENJEU DEMOCRATIQUE?

17h45 : Projection du Film
18h45-20h : Débat

avec Antoine Sterling (Le Début des haricots), Joséphine Bia (Architecte)
Nathalie Dury et Emilie Humbert (Urbanistes membre du comité Ernotte)

Voici quelques images du potager depuis le début du tournage 

Anne Blondiau, photographe
a réalisé un projet sur les potagers XL en danger


Dans le sud de Bruxelles, un espace de potagers a disparu pour laisser la place à un complexe de logements sociaux: les logements «Ernotte».

De l’autre côté de la chaussée, un autre projet et d’autres potagers en sursis...

De ceux-ci des voix s’élèvent, demandant à participer au projet pour qu’un espace de «respiration», de convivialité soit maintenu au milieu des nouvelles constructions...

Quand un «non-urbanisme» participatif doit céder la place à un urbanisme non participatif...


Née en 1966, Anne Blondiau est technicienne en imagerie médicale. Elle suit les ateliers de Contraste depuis trois ans.


Et l'histoire continue: 

Exposition des photos de Anne Blondiau
dans une expo collective sur l'urbanisme participatif
au Civa (rue de L'Hermitage  à Ixelles)
à partir du 23 juin et pour tout l'été

voici le message de Anne

Bonjour Ulrike et Stefano,
... je vous remercie encore de l'accueil qui m'a été réservé.

Le projet  est maintenant en voie de finition, 5 photos ont été retenues. Elles seront visibles dans une expo collective sur l'urbanisme participatif, au Civa (rue de L'Hermitage  à Ixelles) à partir du 23 juin et pour tout l'été.

Cette exposition est aussi reprise dans le cadre de l'été de la photographie (voir le site du Bozar, http://www.summerofphotography.be/en/exhibition/h-urban-issue-participatory-town-planning).
...
Je vous souhaite déjà beaucoup de succès pour vos organisations futures et pour votre combat.
A bientôt
Anne Blondiau

 

 

 
Interpellation ecrite 07_11_2011.doc Interpellation ecrite 07_11_2011.doc
Size : 72 Kb
Type : doc
Interpellation orale 07_11_2011.doc Interpellation orale 07_11_2011.doc
Size : 84 Kb
Type : doc
POTAGER Petition.doc POTAGER Petition.doc
Size : 82.5 Kb
Type : doc
POTAGER Lettre contestation + logo.doc POTAGER Lettre contestation + logo.doc
Size : 26.5 Kb
Type : doc
POTAGER communique de presse.doc POTAGER communique de presse.doc
Size : 58.5 Kb
Type : doc
projet commune XL 01.pdf projet commune XL 01.pdf
Size : 12057.515 Kb
Type : pdf
projet commune XL 02.tiff projet commune XL 02.tiff
Size : 213.92 Kb
Type : tiff
 
Make a Free Website with Yola.